La différence entre un PEA et un compte-titres ordinaire (CTO)

En ce qui concerne l’investissement en bourse, le PEA (Plan d’épargne en action) et le compte-titres ordinaire (CTO) permettent tous les deux d’acheter des titres financiers.
A vrai dire, même s’ils permettent de gagner de l’argent de la même manière, ils différent sur de nombreux point tels que la fiscalité.
Par ailleurs, il est nécessaire de comprendre la différence entre les deux afin de choisir celui qui est conforme à vos besoin.

Quelle est la différence entre le compte-titres et le PEA?

Premièrement, la principale différence entre ces deux comptes est que le PEA est réglementé par l’Etat et bénéficie d’une fiscalité avantageuse, alors que le compte-titres ne l’est pas.

En effet, il existe 2 types de PEA :

  • Le PEA classique : il est plafonné à 150 000 EUR et donne la possibilité d’acheter tous les titres financiers européens (actions, obligations …).
  • Le PEA-PME : il est plafonné à 225 000 EUR et permet d’investir exclusivement sur des petites et moyennes valeurs européennes.

Le CTO quant à lui n’est pas plafonné. Il permet d’effectuer des versements de manière illimitée. De plus, il permet d’acheter des actifs sur les marchés mondiaux (actions, obligations, ETF …) et pas seulement sur les marchés européens.
Ainsi, si vous voulez investir dans la bourse US par exemple, le CTO représente le bon choix.

A cet égard, il est important de signaler que le CTO permet de faire des retraits de manière libre contrairement au PEA, qui est bloqué pendant 5 ans après sa date d’ouverture.
Pour être précis, on peut effectuer des retraits du compte PEA avant 5 ans mais on perd les avantages fiscaux qui constituent son unique point fort.

Quelle est la différence entre le PEA et le compte-titres sur le plan fiscal?

La fiscalité du CTO (compte-titres ordinaire) :

Sur le plan fiscal, le CTO est moins avantageux comparé au PEA. Concrètement, les bénéfices (dividendes, plus-values, coupons …) réalisés grâce au CTO sont soumis aux impôts.
En effet, depuis 2018, ils sont imposés sur la base de la flat tax qui constitue une taxe unique de 30% :

  • 12,80 % d’impôt sur le revenu
  • 17,20 % de prélèvements sociaux

Il reste tout de même possible de choisir un barème progressif de l’impôt sur les revenus. Vous pouvez choisir cette option lors de la déclaration des revenus ce qui vous permettra de bénéficier d’abattement en fonction de la durée d’obtention des titres.

La fiscalité du PEA (Plan d’épargne en actions) :

En ce qui concerne le PEA, il permet d’éviter les prélèvements d’impôts mais reste comme soumis aux prélèvements sociaux (17,20%)
Néanmoins, pour profiter de cet avantage fiscal, il ne faut pas effectuer de retrait pendant les 5 années qui suivent son ouverture.
Toutefois, si vous décidez d’effectuer un retrait avant, l’imposition du PEA sera similaire à celle du CTO, à savoir 30% de prélèvement sur vos gains réalisés.

Que choisir, le PEA (plan d’épargne en actions) ou le CTO (compte-titres ordinaire) ?

En conclusion, la meilleur chose est d’ouvrir les deux. Un PEA pour les titres financiers européens et un CTO pour les titres financiers internationaux.
Cependant, si vous comptez faire des retraits avant les 5 ans, le PEA n’a aucune utilité.
On vous propose un tableau récapitulatif des différentes caractéristiques des deux comptes :

  PEA (Plan d’épargne en actions) CTO (compte-titres ordinaire)
Limite par personne 1 Illimité
Types de titres financiers Titres européens (actions, obligations ..) Tous (actions US par exemple)
Plafond du compte 150 000 euros Aucun
Retraits Bloqué 5 ans illimités
Fiscalité Exonération en cas de plus 5 ans détention (mais prélèvements sociaux) taxe unique de 30 % ou barème progressif (pour des cas particuliers)

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *