Gestion active et gestion passive : Quelle est la différence ?

Différence gestion active gestion passive

Dans le monde de la bourse, 2 types de gestion s’opposent : l’active et la passive.
Nous avons écrit cet article pour vous montrer les différences entre ces 2 stratégies opposées et vous présenter les avantages et inconvénients de chaque type de gestion.

1 – Gestion active :

La gestion active consiste à battre le marché de référence, appelé aussi Benchmark. Par exemple, si un gérant de portefeuille prend le CAC 40 comme indice de référence et que ce dernier a augmenté de 10% en une année, le gérant doit générer plus que 10% de revenus. On dit qu’il doit surperformer le marché.

Pour arriver à cet objectif, le gérant utilise plusieurs outils qui sont à sa disposition comme l’effet de levier et l’analyse technique. Son but principal est de choisir le meilleur titre (action, crypto-monnaie …) et l’acheter au meilleur moment possible.

Toutefois, la gestion active présente des inconvénients. Le principal est que la probabilité de battre le marché est assez faible. En effet, 3 gestionnaires actifs européens sur dix n’ont pas réussi à battre le MSCI Europe durant les 5 dernières années (source : ooreka).

De plus, la gestion active implique plusieurs frais qui peuvent impacter le rendement global.

Cependant, il faut savoir qu’il existe 2 méthodes de gestion actifs : la gestion traditionnelle et la gestion alternative.

Méthode traditionnelle :

La méthode traditionnelle consiste, comme évoqué au début de l’article, à battre l’indice de référence. Sa performance est évaluée en fonction de celle du Benchmark.

[alert-announce]Exemple : Si le dow jones recule 4% et que le fond recule de 1%, ce dernier a surperformé de 3% (4%-1%)[/alert-announce]

Méthode alternative :

La gestion alternative n’est pas liée au Benchmark. Elle vise la performance absolue, peu importe la situation sur le marché. Autrement dit, même si le marché baisse, le gestionnaire vise une performance supérieure à 0 à travers des effets de leviers, des ventes à découvert et des stratégies complexes.

[alert-announce]Bon à savoir : Les Hedge funds sont des fonds d’investissement qui appliquent la gestion alternative et qui visent la performance absolue. Seuls les investisseurs institutionnels et les grandes fortunes peuvent y investir.[/alert-announce]

2 – Gestion passive :

Contrairement à la gestion active, la gestion passive a pour but de répliquer la performance d’un indice de référence. L’une des stratégies utilisées est le « time in the market« . Elle consiste à investir le plus tôt possible pour maximiser la durée de l’investissement.

Si on prend toujours l’exemple du CAC 40, la gestion passive vise à investir sur l’ensemble des 40 entreprises qui constituent l’indice CAC 40.

Il existe plusieurs méthodes pour investir sur l’ensemble des entreprises constituant un indice. La plus simple est d’acheter un ETF (Exchange Traded Funds) aussi appelé Tracker. Ce dernier réplique la performance de son indice de référence. l’ETF est coté en bourse et peut être acheté comme une action simple.

De plus, il offre la possibilité d’investir sur un ensemble d’entreprises sans devoir acheter chacune des actions, ce qui permet de gagner du temps et aussi éviter les frais.

[alert-announce]Exemple d’ETF : Lyxor ETF CAC40, ce dernier réplique l’évolution du CAC 40. Si le CAC 40 baisse de 4%, l’ETF CAC 40 baissera aussi de 4%[/alert-announce]

La gestion passive comporte des frais qui sont bas par rapport à la gestion active, car le nombre de transactions est très faible. Elle demande aussi moins de travail pour le gérant, étant donné que la plupart des tâches sont automatisées.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *