Comprendre la bourse, les actions et les dividendes

La plupart des personnes ont déjà entendu parler de la bourse, des actions ou encore des dividendes. Mais beaucoup ne connaissent pas la définition des ces 3 termes et leurs intérêts dans le fonctionnement de notre économie.
Cet article vise à expliquer de manière très simple ces trois notions qui sont indispensables pour se lancer dans l’investissement en bourse.

Une action, c’est quoi ?


Une action est un titre de propriété qui permet à son détenteur de posséder une partie d’une entreprise. Il devient alors actionnaire.
Un actionnaire peut participer à la gestion d’entreprise et percevoir des revenus fixes qu’on appelle : les dividendes.

Un dividende, c’est quoi ?

Un dividende est un revenu que l’entreprise verse à ses actionnaires de manière mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle.
Il représente une partie des bénéfices nets de l’entreprise et sert de rémunération suite à l’investissement dans celle-ci.
Son versement est décidé lors d’une assemblée générale des actionnaires qui rassemble tous les actionnaires.
Le montant perçu par un actionnaire est proportionnel au nombre d’actions qu’il possède. Plus il détient d’actions, plus il touche de revenus.

Exemple de dividende :
Une personne détient 10 actions de l’entreprise Albioma. Cette dernière décide de verser 0.7 EUR de dividende suite à son assemblé générale.
Le montant perçu sera de 10×0.7 = 7 EUR (avant impôt)

La bourse, c’est quoi ?

C’est tout simplement un marché où sont négociés plusieurs instruments financiers, dont les actions. Il est défini à travers le fameux principe de l’offre et la demande.
Plus il y’a de demandes pour acheter une action, plus son prix augmente. Inversement, moins il y’a d’acheteurs sur le marché, plus son prix va baisser.

Comment acheter des actions ?

Pour acheter des actions et investir dans des entreprises, il faut ouvrir un compte PEA ou un compte-titre auprès d’une banque ou d’un courtier.

Un PEA (Plan d’épargne en action) est un compte d’épargne qui permet d’acheter des actions d’entreprises françaises ou européennes tout en bénéficiant d’une bonne fiscalité à condition de ne pas faire de retrait pendant 5 ans suivant sa date d’ouverture. Sa limite est 150000 euros.

Au sujet du compte titre ordinaire (CTO), il est plus flexible car Il permet d’acheter des actions, obligations et matières premières sur les marché mondiaux et donc investir dans le monde entier.
De plus, le CTO n’a pas de limite et permet de faire de retrait librement mais ne dispose pas d’avantage fiscale.

Pour avoir plus d’informations, nous vous invitons à lire notre article sur la différence entre un PEA et un CTO.

Comment ouvrir un PEA (plan d’épargne en actions) ou un CTO (compte-titres ordinaire) ?

Pour ouvrir un PEA ou un CTO, il faut choisir un courtier ou broker (en anglais) !
Cette décision est très importante car elle va avoir un impact très important sur les bénéfices que vous allez dégager à travers vos investissement en bourse.

D’abord, qu’est ce qu’un courtier? Un courtier est un établissement financier qui joue le rôle d’intermédiaire entre l’acheteur et les marchés financiers. Il permet d’exécuter les ordres d’achat ou de vente demandés par l’investisseur à travers une plateforme en ligne propre au courtier.

Mais alors, pourquoi est-il important de bien choisir son courtier ?

La réponse à cette question est tout simplement: les frais. En effet, chaque courtier applique des frais différents sur les transactions effectuées à travers sa plateforme. Un courtier cher implique des frais élevé et donc cela a un impact sur les bénéfices.

Nous mettons à votre disposition dans notre article : les meilleurs courtiers 2020 pour se lancer dans la bourse.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *